Besoin d'être accompagné ?

QSE Perf vous accompagne dans l’ensemble de vos audits et dans vos formations ISO 9001, IATF 16949, EN 9100, etc …

Pourquoi faut-il absolument avoir un consultant qualité dans une entreprise ? Ce professionnel joue un rôle clé dans l’amélioration continue et la performance.

Son expertise permet :

    • d’accompagner les organisations dans la mise en conformité avec les normes et réglementations en vigueur ;
    • d’optimiser les processus ;
    • de satisfaire les clients.

Le recours à ce professionnel peut s’avérer indispensable face aux enjeux actuels tels que :

    • la complexité croissante des systèmes de management ;
    • la pression concurrentielle.

Les entreprises qui veulent se démarquer et pérenniser leur activité ont besoin d’un consultant qualité.

Selon une étude menée par l’American Society for Quality – ASQ, le constat est clair. Les entreprises qui investissent dans la qualité et font appel à des consultants qualité voient leurs résultats financiers s’améliorer.

Elles présentent :

    • une augmentation moyenne de 11% de leur chiffre d’affaires ;
    • une réduction de 18% des coûts liés à la non-qualité.

Découvrons plus en détails les missions d’un consultant qualité et les rôles qu’il peut jouer au sein d’une entreprise.

Qu’est-ce qu’un consultant qualité ?

Un consultant qualité est un professionnel spécialisé dans le système de management de la qualité. Les entreprises font appel à lui pour :

    • sa mise en place ;
    • son amélioration ;
    • sa maintenance.

Son intervention couvre différents aspects tels que :

    • la formation ;
    • le conseil ;
    • l’audit et l’accompagnement ;
    • la certification.

L’objectif principal du consultant qualité est d’aider les entreprises à :

    • optimiser leur performance globale ;
    • répondre aux exigences de leurs clients et parties prenantes.

Selon une enquête réalisée par l’International Organization for Standardization – ISO, plus de 1,1 million d’entreprises dans le monde sont certifiées ISO 9001.

Il s’agit de la norme internationale de référence en matière de management de la qualité.

Ce chiffre témoigne de l’importance accordée par les entreprises à la qualité. Il souligne également la nécessité de faire appel à des consultants qualité pour les accompagner dans leur démarche.

Les qualifications et compétences requises

Un jeune consultant en qualité

Pour exercer le métier de consultant qualité, il est généralement nécessaire de posséder un diplôme d’ingénieur ou un master en management de la qualité. Ce cursus doit être complété par une expérience professionnelle significative.

Les compétences requises pour exercer ce métier sont nombreuses. Elles incluent :

    • une expertise avérée dans les normes et référentiels qualité : ISO 9001, IATF, EN ;
    • une maîtrise des outils et méthodes d’amélioration continue : Lean Management, Six Sigma, 8D ;
    • de solides compétences en communication et en pédagogie pour former et accompagner les équipes ;
    • une capacité d’analyse et de synthèse pour diagnostiquer les problèmes et proposer les solutions adaptées ;
    • une bonne connaissance des secteurs d’activité dans lesquels le consultant intervient.

Les différents domaines d’intervention

Le consultant qualité peut intervenir dans différents domaines tels que :

    • la mise en place et l’amélioration des systèmes de management de la qualité : ISO 9001, IATF, ISO 13485 ;
    • l’accompagnement à la certification et au maintien de celle-ci ;
    • la formation et le coaching des équipes aux outils et méthodes de la qualité et de l’amélioration continue ;
    • l’audit interne et externe des systèmes de management ;
    • l’optimisation des processus et la résolution de problèmes ;
    • la veille réglementaire et normative.

Ci-après les avantages que peuvent bénéficier l’entreprise en faisant appel à un consultant qualité.

L’impact du consultant qualité sur l’entreprise

Faire appel à un consultant qualité peut avoir un impact significatif sur :

    • l’amélioration des processus internes ;
    • l’augmentation de la satisfaction des clients ;
    • l’optimisation de la performance ;
    • l’accélération de l’innovation.

Ce professionnel peut contribuer à l’amélioration continue de l’entreprise.

Amélioration des processus internes

Une réunion avec le consultant qualité pour évaluer les résultats de l'amélioration des processus internes

Le consultant qualité aide l’entreprise à identifier les points faibles de ses processus. Il met également en place des actions d’amélioration.

ExempleIl peut utiliser des outils tels que le Lean Management ou le Six Sigma pour :

    • optimiser les processus ;
    • réduire les coûts ;
    • améliorer la productivité.

Selon une étude de l’ASQ, les entreprises qui utilisent ces méthodes constatent en moyenne :

    • une réduction de 15% des coûts ;
    • une augmentation de 20% de la productivité.

ExempleQSE Perf conduit l’entreprise à revoir ses fiches processus. L’objectif est de les formaliser avec une méthode spécifique dénommée tortue de Crosby :

    • identifier les activités au niveau de la carapace ;
    • « avec qui », « avec quoi », « comment » et « pour quel niveau de satisfaction » pour chaque patte.

L’entreprise va être amenée à définir la finalité de chaque processus. Elle va aussi découvrir les indicateurs de performance clés qui permettent de les mesurer.

Accroissement de la satisfaction client

En améliorant la qualité des produits et des services proposés par l’entreprise, le consultant qualité accroît la satisfaction des clients.

Ce professionnel l’aide à :

    • mieux comprendre les attentes de sa clientèle ;
    • mettre en place des actions pour y répondre.

Selon une étude de Bain & Company, les entreprises qui excellent dans la satisfaction clients ont un chiffre d’affaires 2,5 fois plus élevé par rapport à celui de leurs concurrents.

Maintenant, il est temps d’apprendre le déroulement d’une mission de consulting afin d’enrichir vos connaissances.

Les étapes clés d’une mission de consulting en qualité

Un consultant qualité présentant un livre sur le consulting qualité

Une mission de consulting qualité se déroule en plusieurs étapes :

    • l’analyse préliminaire ;
    • le diagnostic de l’existant ;
    • l’élaboration du plan d’action ;
    • la formation des équipes et l’accompagnement ;
    • les suivis et ajustements.

Ces étapes se déroulent selon la démarche PDCA :

    • Plan ;
    • Do ;
    • Check ;
    • Act.

Analyse préliminaire et diagnostic de l’existant

L’étape Plan constitue la première démarche. Le consultant qualité commence par réaliser un diagnostic de l’existant dans l’entreprise. Il va analyser ses :

    • processus ;
    • pratiques ;
    • résultats.

Cette étape permet d’évaluer le système de management de la qualité en place et d’identifier :

    • ses forces et ses faiblesses ;
    • ses opportunités d’amélioration.

Élaboration et mise en œuvre du plan d’action

Toujours dans l’étape Plan, à partir du diagnostic, le consultant qualité élabore un plan d’action détaillé. Celui-ci comprend les :

    • objectifs à atteindre ;
    • actions à mettre en place ;
    • ressources nécessaires ;
    • indicateurs de performance.

Cette étape va permettre de passer à la suivante : Do ou déploiement. Le consultant va accompagner l’entreprise dans la mise en œuvre de ce plan en assurant :

    • le suivi ;
    • l’ajustement des actions.

Formation et accompagnement des équipes

Un expert qualité en train de former l'équipe d'une entreprise

L’étape deux va se poursuivre par l’accompagnement des équipes de l’entreprise. Elles seront formées aux outils et méthodes de la qualité et de l’amélioration continue.

Le consultant qualité peut également les coacher dans :

    • la résolution de problèmes ;
    • l’optimisation des processus.

L’Association française pour la normalisation – AFNOR a mené une étude sur le management de la qualité. Selon le résultat, 85% des salariés estiment que la formation aux outils et méthodes de la qualité a un impact positif sur leur travail. Elle booste aussi leur motivation.

Suivi et ajustements des processus

Vous êtes maintenant à l’étape Check ou contrôler. Le consultant qualité va :

    • assurer le suivi des actions ;
    • réaliser des audits internes.

Sa mission consiste à vérifier la conformité du système de management de la qualité aux exigences des référentiels normatifs visés. Ensuite, il déploiera à nouveau des actions complémentaires. Ces dernières font partie de l’étape Act.

Face aux derniers écarts constatés par rapport aux exigences, cette dernière étape permet de tout :

    • corriger ;
    • rectifier ;
    • supprimer.

Quels outils le consultant qualité a besoin pour accomplir sa mission ? Nous allons le découvrir dans la suite de notre article.

Les outils et méthodologies du consultant qualité

Le consultant qualité dispose d’une large palette d’outils et de méthodologies. Il s’en sert pour accompagner les entreprises dans l’amélioration de leur performance. Il connaît et utilise parfaitement :

    • les normes ISO ;
    • le Lean Management ;
    • les outils de l’amélioration continue ;
    • le Kaizen ;
    • la démarche 5S ;
    • etc.

Les normes ISO et leur application

Une illustration de la norme qualité ISO

Les normes ISO constituent un cadre de référence pour la mise en place et l’amélioration des systèmes de management de :

    • la qualité ;
    • l’environnement ;
    • la sécurité.

Les plus importantes sont les normes ISO:

    • 90001 dans la qualité ;
    • 140001 dans l’environnement ;
    • 450001 dans la sécurité ;
    • sectorielles ;
    • 13485 pour les dispositifs médicaux.

Le consultant qualité maîtrise ces normes. Il accompagne les entreprises dans leur application.

Les outils de lean management et d’amélioration continue

Le Lean Management et l’amélioration continue sont des approches qui visent à :

    • optimiser les processus ;
    • réduire les gaspillages.

Pour aider les entreprises à améliorer leurs performances, le consultant qualité utilise plusieurs outils tels que le :

    • 5S ;
    • Kaizen ;
    • PDCA ;
    • Six Sigma.

Le Kaizen pour l’amélioration continue

Le Kaizen est une méthode d’amélioration continue. Elle consiste à impliquer tous les collaborateurs dans :

    • la résolution de problèmes ;
    • l’amélioration des processus.

Le consultant qualité peut former et accompagner les équipes dans la mise en place de ces démarches.

Selon une étude menée par le Kaizen Institute, les entreprises qui mettent en œuvre cette méthode constatent en moyenne une :

    • réduction de 50% des temps de cycle ;
    • amélioration de 30% de la productivité ;
    • diminution de 25% des coûts.

La démarche 5S pour l’optimisation des espaces de travail

Une équipe qui mesure l'efficacité de l'application du 5s dans le processus qualité

La démarche 5S est une méthode d’optimisation des espaces de travail. Elle vise à améliorer la :

    • productivité ;
    • sécurité ;
    • qualité.

Elle repose sur cinq principes, qui se déclinent en cinq étapes :

    • étape 1 : SEIRI ou trier ;
    • étape 2 : SEITON ou ranger ;
    • étape 3 : SEISO ou nettoyer ;
    • étape 4 : SEIKETSU ou standardiser ;
    • étape 5 : SHITSUKE ou suivre et progresser.

Le consultant qualité peut aider les entreprises à mettre en place cette démarche.

Vous connaissez désormais les tenants et aboutissants du management de la qualité. Il est maintenant temps de trouver le consultant qui pourrait faciliter sa mise en œuvre.

Comment choisir un consultant qualité pour votre entreprise ?

Pour sélectionner le bon consultant qualité pour votre entreprise, il va falloir aller chercher un certain nombre d’informations préalables sur :

    • son profil LinkedIn ;
    • son site web.

Communiquer avec lui est également important pour s’assurer que le courant se passe bien.

Les informations mentionnées dans les critères de sélection ci-après sont très importantes. Elles sont absolument à prendre en considération.

Les critères de sélection d’un consultant qualité

Pour trouver le bon consultant qualité, les principaux critères de sélection à prendre en compte sont :

    • son expérience ;
    • ses références ;
    • sa compatibilité avec la culture de votre entreprise.

L’expérience et les références dans le domaine

Il est essentiel de choisir un consultant qualité qui possède :

    • une expérience significative dans votre secteur d’activité ;
    • des références solides.

Il ne faut pas hésiter à demander des exemples de missions déjà réalisées. Prenez le temps de contacter les clients pour prendre des références et obtenir leur avis.

La compatibilité avec la culture d’entreprise

Un consultant qualité qui s'adapte à la culture d'une entreprise

Le consultant qualité doit être en mesure :

    • de s’adapter à la culture de votre entreprise ;
    • de travailler en étroite collaboration avec vos équipes.

Selon la taille ou le type d’entreprise dans lesquelles il a été amené à intervenir, les attentes ne seront pas les mêmes.

ExempleUn grand groupe ou une ETI aura des ressources internes que n’aura pas une PME ou une TPE. Il est important de s’assurer qu’il sera capable de travailler avec vous.

Lors des premiers échanges, veillez à évaluer :

    • sa capacité d’écoute ;
    • son approche pédagogique ;
    • sa capacité à s’intégrer dans votre organisation.

Les bonnes pratiques pour une collaboration réussie

Pour que la collaboration soit réussie, il est indispensable :

    • de définir clairement les objectifs de la mission ;
    • d’assurer une communication efficace entre tous les acteurs ;
    • d’établir un planning clair.

Il va falloir veiller à ce que le consultant qualité choisi s’insère de manière correcte dans la culture de l’entreprise.

Définir clairement les attentes et objectifs

Pour garantir le succès de la mission, il est important de définir clairement les attentes et les objectifs dès le départ. Établissez un cahier des charges précis. Partagez-le avec le consultant qualité afin qu’il puisse adapter son intervention en conséquence.

ExempleCertaines bonnes pratiques sont systématisées chez QSE Perf. La formalisation du contexte et du besoin en fait partie. Elle s’effectue en utilisant des outils spécifiques :

    • PESTEL (politique, économique, sociale, technologique, environnementale, légale) ;
    • SWOT (forces, faiblesses, opportunités, menaces).

Le premier permet d’identifier les enjeux internes et externes pertinents d’une mission. Le second est indispensable pour bien cadrer la situation initiale.

Assurer une bonne communication tout au long de la mission

Une réunion en visio d'un expert qualité avec l'équipe d'une entreprise

Une communication régulière et transparente est essentielle pour assurer le succès de la mission. Il est recommandé d’organiser des points d’étapes réguliers avec le consultant qualité. Cela permet de :

    • faire le point sur l’avancement des actions ;
    • ajuster le plan si nécessaire.

Un consultant qualité peut avoir un impact positif au sein de l’entreprise à condition de le choisir avec soin. Plusieurs outils sont à sa disposition pour accomplir sa mission.

Foire aux questions

Quelles sont les qualifications nécessaires pour devenir consultant qualité ?

Pour devenir consultant qualité, il est généralement nécessaire de posséder :

    • un diplôme d’ingénieur ou un master en management de la qualité ;
    • une expérience professionnelle significative dans le domaine.

Les compétences requises incluent :

    • une expertise avérée dans les normes et les référentiels qualité ;
    • une maîtrise des outils et méthodes d’amélioration continue ;
    • de solides compétences en communication et en pédagogie ;
    • une capacité d’analyse et de synthèse ;
    • une bonne connaissance des secteurs d’activité dans lesquels il intervient.

A titre d’exemple, QSE Perf ne recrute que des consultants seniors qui ont 40-45 ans et plus. Ce choix ne signifie pas un désintérêt pour les plus jeunes. Cependant, cela soulève une question pertinente : comment partager une expérience quand la personne n’en a pas encore beaucoup ?

Quels sont les défis courants auxquels les consultants qualité sont confrontés ?

Les consultants qualité sont souvent confrontés à des défis :

    • résistance au changement de la part des équipes ;
    • difficulté à mobiliser les ressources nécessaires ;
    • complexité des systèmes de management et référentiels normatifs ;
    • adaptation à des contextes et cultures d’entreprises variées.

Trouver le juste équilibre est nécessaire entre l’atteinte des objectifs qualité et la compatibilité avec les ressources, notamment financières, dont l’entreprise dispose.

L’un des points également importants, c’est le maintien à jour des compétences du consultant.

Quelle est la différence entre un auditeur qualité et un consultant qualité ?

Un auditeur qualité réalise les audits internes ou externes des systèmes de management de la qualité. Il vérifie leur conformité aux exigences des référentiels normatifs. Pour le SMQ de l’entreprise, un consultant qualité l’accompagne dans :

    • sa mise en place ;
    • son amélioration ;
    • sa maintenance.

Ce professionnel lui propose d’autres services :

    • des conseils ;
    • des formations ;
    • de l’accompagnement sur mesure ;
    • du partage d’expériences.

Cette mission d’accompagnement est généralement de longue durée.

Quels en sont les avantages d’être consultant qualité ?

Être consultant qualité a pour avantage :

    • une plus grande autonomie ;
    • la possibilité de choisir ses missions et ses clients ;
    • une rémunération potentiellement plus élevée.

Côté inconvénients, il y a :

    • la nécessité de gérer sa propre activité : prospection, facturation, etc. ;
    • l’absence de sécurité de l’emploi ;
    • la rudesse de la concurrence sur le marché.

En savoir plus

https://www.workfluence.fr/fiche-metier/consultant-qualite

https://www.leparisien.fr/etudiant/orientation/guide-metiers/metier-consultant/